Comment ramoner son poele à bois

le

Pourquoi ramoner ?

Le conduit de votre poêle doit être ramoné régulièrement pour des raisons de sécurité. En effet, lors de la période de fonctionnement de votre installation, de la suie, des cendres et du goudron contenus dans les fumées vont se déposer tout le long du tuyau d’évacuation. Ces matières sont inflammables et le risque d’incendie est réel s’il n’y a pas de ramonage.

La législation

La législation, à travers l’article 31 du Règlement Sanitaire Départemental Type impose que « les conduits de fumée des cheminées en fonctionnement doivent être ramonés deux fois par an, dont une fois pendant la période de chauffe. » C’est à l’occupant du logement de prendre en charge l’entretien du conduit de son poêle.

Le ramonage par un professionnel

Vous pouvez choisir de le faire faire par un professionnel, qui devra vous remettre un certificat de ramonage à conserver et qui pourra être demandé par votre assurance en cas de dégâts dus à un incendie. Choisissez un ramoneur qualifié par l’OPQCB (Organisme Professionnel de Qualification et de Classification du Bâtiment). Une intervention ne devrait pas vous coûter plus de 70 euros. Passer par un professionnel n’est pas obligatoire mais fortement recommandé pour éviter tout litige avec sa compagnie d’assurance en cas de sinistre.

Comment ramoner son poêle à bois soi-même ?

Il est possible de faire le ramonage de son installation soi-même. Vous trouverez des kits à louer dans les grandes enseignes de location. Pour le conduit en métal de votre poêle, vous devez utiliser un hérisson en métal, légèrement plus grand que le tube d’évacuation.

Il existe plusieurs techniques de ramonages :

  • Par le haut. Cette opération peut être rendue compliquée et dangereuse avec un toit très pentu et/ou glissant. Assurez-vous d’avoir le matériel de sécurité adéquat avant de vous lancer dans un ramonage par le haut.
  • Par le bas. Dans ce cas, les dangers de chutes sont réduits à zéro, mais l’opération devient plus salissante pour votre habitation. Veillez à bien protéger la pièce dans laquelle se trouve votre poêle à bois.
  • Par le haut et le bas. Le hérisson, attaché par une corde à chaque extrémité est engagé par le haut. Une personne sur le toit, et une autre en bas de cheminée effectuent un mouvement de va-et-vient pour nettoyer le tube. Cette technique est employée dans le cas d’un conduit avec plusieurs coudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *